ODPC

Datadocke

Qualiopi

Le travail de réhabilitation psychosociale

De la notion de déchronicisation à celle de rétablissement

OBJECTIFS

Les principales optiques thérapeutiques ainsi que les directives ministérielles vont toutes dans le sens d’une sortie effective des patients psychotiques chronicisés par de longues durées de séjour à l’hôpital et totalement désinsérés. Le travail de psycho-réhabilitation se propose d’augmenter les compétences psychosociales de ces personnes, de rechercher toutes les possibilités de vie hors de l’hôpital afin de leur restituer une existence sociale à part entière. S'instituer en tant que sujet-citoyen est aussi au coeur des processus de rétablissement.

Cette formation permet aux participants comme aux équipes pluridisciplinaires, désireux de s'engager dans ce travail :

  • de définir la chronicisation, la situer par rapport à la chronicité et au vieillissement ;
  • de saisir les principes du rétablissement et ses effets sur les pratiques professionnelles ;
  • de repérer ce qu’a de spécifique le soin dans une unité de long séjour;
  • d'interroger les différentes pistes et l’éventail des moyens permettant de mener à bien un travail de psycho-réhabilitation;
  • de formaliser le projet de soin, et procéder à sa rédaction.

CONTENU
apports théoriques

Chronicité des troubles/chronicisation par la vie institutionnelle.
De la phase aigüe d’un trouble à sa chronicité.
L’institution « totale » ou « totalitaire » de E. Goffman.
Analyse des facteurs institutionnels de chronicisation.
Les structures et les hommes ; les renvois en miroir entre soignants et soignés.
Conditions requises pour la mise en place d’un projet de psycho-réhabilitation.
Le bilan de la maladie, l’évaluation de l’ampleur du handicap, mais aussi des ressources existantes, des potentialités de chaque patient.
Travailler à restituer au patient chronicisé, son histoire, son identité de sujet, son autonomie, ses possibilités de communication, sa responsabilité.
Les concepts de réhabilitation, de rétablissement et d'empowerment (capacitation et développement du pouvoir d'agir).
La personne au centre et non la maladie.
Importance de la vie quotidienne et du respect des modes de vie différentes.

approches pratiques

Ces objectifs du travail sont poursuivis à partir de différents axes.
Les actes de la vie quotidienne.
Les ateliers thérapeutiques médiatisés et les ateliers éducatifs.
Un retour progressif du patient dans la Cité à partir d’une série d’accompagnements.
Travail de soin à partir de l’élaboration de projets.
Au niveau de l’organisation même de l’unité de soins.
Au niveau de chaque patient, projet de soin et projet de vie « centrés sur la personne ».
Éaboration et la formulation écrite d’un ou plusieurs projets de réhabilitation psychosociale (projets individualisés ou projets à l’échelle d’une unité de soin).

modalités pédagogiques et évaluation

Apports théoriques et analyses des pratiques professionnelles à partir d'études de situations et de cas cliniques.
Analyse de situations institutionnelles.
Supports multimédias, lecture d'articles en sous-groupe.
Écriture de projets. Questionnaires de bilan et d'auto-évaluation des acquis de la formation.

personnes concernées et prérequis

L'ensemble des professionnels des secteurs sanitaire et médico-social, du travail social et de l'éducation. Aucun prérequis.

NOMBRE DE PARTICIPANTS
15 personnes maximum

formateurs
Fanny Lung, Docteur en sociologie, directrice de SOFOR.

INTERVENANTS
Jérôme Costes, infirmier en psychiatrie
Virginie Perilhou, infirmière en psychiatrie

durée :
1 cycle de 6 jours
(3 sessions de 2 jours)

nombre d'heures : 42 h
dates :
14-15 avril 2022
12-13 mai 2022
07-08 juin 2022
lieu : Bordeaux Métropole

coût pédagogique : 940 €


Hébergement non assuré par la SOFOR. Une liste d'hôtels sera fournie à l'inscription


S'inscrire/Se préinscrire à cette formation

Retour à la liste des formations