Quand l'enfant joue dans l'institution

de l'aire transitionnelle à l'aire de jeu

OBJECTIFS

Le jeu est l’occupation essentielle de l’enfant éveillé. C’est en jouant que l’enfant explore le monde, qu’il éprouve l’environnement et les objets, qu’il s’engage dans le champ de la pensée et des représentations. Le jeu est un moyen pour exprimer ses émotions, prendre conscience de son corps et apprendre à se connaître. Le jeu est une expérience nécessaire pour le développement psychomoteur et cognitif du sujet autant que pour sa construction psychique.
À ce titre, le jeu est un moyen d’accès privilégié aux représentations internes, imaginaires et symboliques de l’enfant. Pourtant le jeu ne va pas de soi. Tous les enfants ne jouent pas, certains ne savent ou ne peuvent pas jouer. Mobiliser le jeu comme médiation thérapeutique permet à un enfant de s’exprimer sur un mode d’association libre ou, en-deçà, de trouver-créer une capacité de jouer.

Cette formation propose aux participants :

  • de repérer les différentes situations de jeu dans les espaces institutionnels et leurs visées (éducative, pédagogique, thérapeutique) afin de mieux articuler les interventions des professionnels auprès de l’enfant et d’affiner l’élaboration de son projet de soin ;
  • de concevoir la mise en place d’un espace thérapeutique à médiation jeu en fonction de la pathologie ou des troubles de l’enfant ;
  • d’élaborer la proposition de médiations imaginaires, qui soutiennent la symbolisation et le repérage de la mise en jeu de l’image du corps dans le processus thérapeutique ;
  • de définir les conditions d’une proposition de thérapie parents-enfant pour que le jeu puisse se créer progressivement et se déployer dans leur dynamique relationnelle ;
  • d’affiner l’évaluation des dispositifs de soin par le jeu.

CONTENU
apports théoriques

Les espaces thérapeutiques et l'institution.
Différenciation, complémentarité et articulation des différents espaces : éducatif, d’expression, psychothérapeutique.
Concept de l’arrière-plan institutionnel.
Les indications en institution.
Transitionnalité et processus de symbolisation.
Le jeu dans le développement de l’enfant.
Des activités préludiques aux activités ludiques.
Répétition, imitation et identification.
De l’objet transitionnel au jouet.
L’espace potentiel et la capacité à jouer.
Du jeu interactif précoce au faire semblant
Processus thérapeutique et mise en jeu du corps.
La problématique corporelle, image et symbolisation.
Les angoisses corporelles archaïques.
Le corps comme voie communicationnelle : support de la capacité potentielle d’expression.
Lecture corporelle et liens possibles à penser.
Les médiateurs comme sur-signifiants des représentations.
Donner et faire vivre des représentations simples, des ébauches présymboliques pour une mise en sens.

approches pratiques

L’élaboration de l’espace de jeu : les dispositifs thérapeutiques.
Espace groupal ou individuel (aire de jeu).
Indications, mise en place et déroulement.
La fonction de l’interlocuteur transitionnel.
Jouer ensemble : chercher-trouver-créer.
La fonction de moi-auxiliaire auprès de l’enfant désorganisé ou inorganisé dans son être.
Travail de récupération des enveloppes et mise en relief de l’image du corps.
Rendre visible le monde intérieur et mise en volume du vécu sensoriel et émotionnel.
Penser et ajuster les médiateurs (eau en pataugeoire,espace sensoriel, sable, modelage, jeux...) pour favoriser la reprise des modes de symbolisation.
exprression et mise en forme.
Tisser un autre lien entre le corps, le psychisme et l’environnement.

modalités pédagogiques

Apports théoriques et techniques illustrés par des présentations de dispositifs existants (projets écrits, séquences d'ateliers avec supports visuels).
Analyse des pratiques professionnelles à partir d'études de situations en atelier et en aire de jeu, présentées par les participants (observations cliniques, écrits ou supports visuels).
Construction d'indicateurs à partir de grilles d'évaluation d'espaces thérapeutiques à médiation déjà existantes. 

personnels concernés

L'ensemble des professionnels des secteurs sanitaire et médico-social, du travail social et de l'éducation.

NOMBRE DE PARTICIPANTS
12 personnes maximum

formatrice
Marie-Pierre Luzès, psychologue clinicienne.

durée :
1 cycle de 5 jours
(1 session de 3 jours + 1 session de 2 jours)

nombre d'heures : 35 h
dates :
10-12 juin 2020
10-11 septembre 2020
lieu : Bordeaux Métropole

coût pédagogique : 760 €


Hébergement non assuré par la SOFOR. Une liste d'hôtels sera fournie à l'inscription


S'inscrire/Se préinscrire à cette formation

Retour à la liste des formations