ODPC

Datadocke

Qualiopi

Précarité et exclusion

Une clinique contemporaine dans le champ social et sanitaire

OBJECTIFS

Les liens entre précarité socio-économique et souffrance psychique sont établis depuis de nombreuses années par les études épidémiologiques. Les situations de précarité fragilisent les individus et potentialisent l’expression de troubles psychiques. En miroir, les troubles mentaux surdéterminent les situations d’exclusion. La souffrance « psychosociale » résulte aussi de la rupture du lien social, caractéristique des sociétés actuelles à l’humanité désaccordée. Le défaut d'inscription des sujets dans ce lien des sujets engendre ou accentue de nombreux troubles psychiques qui viennent désorganiser l’individu dans son rapport à lui-même et aux autres. C’est pourquoi le travail auprès des citoyens du monde « en marge » invite à penser la clinique, en ouvrant de nouveaux espaces, tout en conservant une attention spécifique aux imbrications des registres sociaux et sanitaires.

En ce sens, cette formation permet aux professionnels :

  • d'examiner, pour les professionnels du social, les problématiques psychiatriques et pour les professionnels de la psychiatrie, les problématiques sociales, centrées sur les situations d’exclusion ;
  • d'améliorer l’identification et le traitement de troubles psychiques liés à la précarité et à l’exclusion ;
  • de développer une prise en charge en réseau pluridisciplinaires des concitoyens les plus défavorisés socialement et économiquement, porteurs de troubles psychiques;
  • de renforcer les articulations entre champ sanitaire et champ social.

CONTENU
apports théoriques

Qu’est-ce que l’exclusion ?
Etymologie et approche historique de la notion d’exclusion.
Rappel de la loi de lutte contre les exclusions du 29 juillet 1998 et mise en perspective des différents rapports sur la pauvreté, l'exclusion sociale et les psychiatrie depuis 1995.
Exclusion et psychiatrie.
Le syndrome d’exclusion (Jean Maisondieu) et le processus de désocialisation (A. Vexliard).
Données épidémiologiques et psychiatriques sur les troubles psychiques susceptibles de favoriser l’exclusion socio-économique et sur les troubles psychiques entraînés par l’exclusion liée à la pauvreté.
La clinique psychosociale : approche intégrative d’une clinique contemporaine.
Des structures psychiques plus fréquemment rencontrées : schizophrénie, troubles psychotiques, astructuration et état-limite.
La rupture de lien social, la honte, la dépression.
Les conduites addictives.
L’errance : entre survie et pathologie.
Le syndrome de stress post-traumatique.
L’exil et la prise en charge des populations migrantes.
La pair-aidance.

 

approches pratiques

Études de situations apportées par les participants et la formatrice.
Afin d’illustrer et approfondir la clinique psychosociale, les troubles psychiques en lien avec les situations d’exclusion seront étudiés également au regard des manuels diagnostiques ainsi qu’à l’état de la recherche en neurosciences (les comportements de prosocialité, la neuro-résilience, etc.).
Le travail en réseau : les dispositifs pour lutter contre l’exclusion et les partenaires du soin.
Recensement, fonctionnement et spécificités des dispositifs sociaux : RSA, AAH, Samu social, CHRS, hébergements d’urgence, accueils de jour, etc.
Recensement, fonctionnement et spécificités des dispositifs sanitaires : PRAPS, PASS, secteurs de psychiatrie, EMPP, etc.
Les associations caritatives et les ONG.
Les ressources et projets innovants dont le programme « Un logement d’abord ".
La fédération des acteurs de la solidarité (FAS).

modalités pédagogiques et évaluation

Alternance d'apports théoriques et d'analyses des pratiques professionnelles.
Études de situations ou de cas cliniques présentés par les participants, la formatrice et l'intervenante.
Témoignages d’acteurs de terrain.
Etudes de textes. Questionnaires de bilan et d'auto-évaluation des acquis de la formation.

personnes concernées et prérequis

L'ensemble des professionnels des secteurs sanitaire, médico-social, du travail social et de l'urgence. Aucun prérequis.

NOMBRE DE PARTICIPANTS
15 personnes maximum

formatrices
Sophie Cobo, psychologue clinicienne.

INTERVENANTS
Sabine Fabiani, coordinatrice d'une équipe mobile d'un accueil de jour.

durée :
1 cycle de 6 jours
(3 sessions de 2 jours)

nombre d'heures : 42 h
dates :
12-13 avril 2022
18-19 mai 2022
22-23 juin 2022
lieu : Bordeaux Métropole

coût pédagogique : 920 €


Hébergement non assuré par la SOFOR. Une liste d'hôtels sera fournie à l'inscription


S'inscrire/Se préinscrire à cette formation

Retour à la liste des formations