La désinstitutionnalisation du médico-social

Le travail d'inclusion

OBJECTIFS

La désinstitutionnalisation est devenue incontournable dans le champ du médico-social pourtant si attaché à ses institutions. Depuis plus de dix ans, les évolutions sociétales et législatives, en France et en Europe, viennent bouleverser le secteur du handicap. Les établissements médico-sociaux ne peuvent aujourd'hui plus ignorer ces demandes et doivent en partie revoir leurs modalités d'accueil et d'accompagnement des personnes en situation d'handicap. Mais de quoi parle-t-on réellement en invoquant le principe de désinstitutionnalisation ? Au-delà des cadres législatifs, quels en sont les enjeux et comment viennent-ils de fait interroger les pratiques professionnelles ? En ce sens, cette formation propose aux participants :

  • d'inscrire les notions de handicap et d'institution dans une dimension socio-historique afin d'en percevoir les atouts et changements induits dans les accompagnements ;
  • de penser la place de chaque professionnel et les modalités du travail en équipe à l'aube du principe de désinstitutionnalisation ; 
  • de mettre en place des projets en réseau favorisant l'inclusion des personnes en situation d'handicap.

CONTENU
apports théoriques

Évolutions du concept et changements de regard sur le handicap. De la personne handicapée (ses déficits, son invalidité) à la personne en situation de handicap (des désavantages dans l'environnement social).
Historique des liens entre psychiatrie et médico-social. La désinstitutionnalisation en psychiatrie à partir des années soixante en Europe et aux États-Unis, en parallèle de la reconnaissance officielle de la notion de handicap et l'ouverture des établissements médico-sociaux.
Le paradoxe actuel de l'inclusion pour tous.
Évolutions du cadre légal et nouvelles formes de travail.
Place de la personne au centre du dispositif : choix de la prestation et maintien dans la vie ordinaire (loi de janvier 2002).
Compensation du handicap et aménagement de l'environnement, au-delà de l'institution (loi du 5 février 2005).
La notion de parcours de vie et le maintien de la personne dans la Cité (Recommandation du Conseil de l'Europe du 3 février 2010). L'
Institution(s) : entre processus d'institutionnalisation et dynamique de désintituionnalisation.  
Les apports de la sociologie ( E.Durkheim, M. Weber, M. Mauss, F.Dubet, E. Goffman, R. Castel), de la philosophie (M. Foucault, C. Castoriadis, G. Deleuze, F. Guattari), de la psychiatrie (R. Laing, B. Cooper, F. Tosquelles, J. Oury, F. Basaglia).
The Independent Living Mouvement aux États-Unis et son réseau européen.
Les enjeux actuels.
La question de l'autodétermination (les mouvements actuels d'empowerment et de recovery).
Les enjeux économiques.
L'évolution des métiers du soin et de l'accompagnement.

approches pratiques

Reconfiguration de l'intervention éducative : un accompagnement centré sur la personne.
Les notions de parcours de vie, de projet personnalisé, de plateforme de services.
Développement des processus d'autonomisation et de la responsabilisation.
Les questions autour de l'autonomisation et de la responsabilisation.
Interface entre les partenaires, les bénéficiaires et les services externe ou interne.
La place de la famille, de la MDPH et du gestionnaire de parcours.
Reconfiguration du travail d'équipe.
Rôles, missions et articulations entre référent éducatif, coordinateur et intervenants.
Pluridisciplinarité, travail de lien, travail de formation.
Comment éviter l'isolement, travailler à plusieurs et rechercher la cohérence des différentes interventions autour d'une même personne.
L'inclusion : accompagnement l'école et les instances sociales locales.
Prévention et travail sur les préjugés, les discriminations.
Ressources existantes et exemples de projets de sensibilisation.

modalités pédagogiques

Alternance d'apports théoriques proposés par les formateurs et d'analyses des pratiques professionnelles, à partir d'études de situations présentées par les formateurs et d'analyses des pratiques professionnelles, à partir d'études de situations présentées par les participants.
Lecture d'articles, supports vidéos et bibliographie.

personnels concernés

L'ensemble des professionnels des secteurs sanitaire et médico-social, du travail social et de l'éducation.

NOMBRE DE PARTICIPANTS
15 personnes maximum

formateurs
Cyril Bellocq, directeur adjoint d'ESMS
Benjamin Traufler, éducateur spécialisé.

INTERVENANTS
Nicole Rumeau, formatrice, juriste et diplômée d'un master en philosophie sur les questions éthiques médicales.

durée :
1 cycle de 6 jours
(3 sessions de 2 jours)

nombre d'heures : 42 h
dates :
22-23 octobre 2019
19-20 novembre 2019
17-18 décembre 2019
lieu : Bordeaux Métropole

coût pédagogique : 885 €


Hébergement non assuré par la SOFOR. Une liste d'hôtels sera fournie à l'inscription


S'inscrire/Se préinscrire à cette formation

Retour à la liste des formations