Du corps à la psyché

Objectifs

Dans la relation éducative et/ou soignante, la dimension corporelle est omniprésente. Elle peut se révéler être un atout ou au contraire un obstacle à l’établissement d’un lien d’accompagnement de bonne qualité. L’expressivité et les manifestations corporelles des personnes envahies par des archaïsmes du comportement (autismes, psychoses, polyhandicaps, carences, déficiences, etc.) paraissent souvent incompréhensibles, angoissantes et difficiles à contenir.
Pourtant « l’habitation » du corps par le sujet est au coeur de la construction de l’enfant, de l’adolescent et de l’adulte. Elle conditionne également le positionnement éducatif et/ou thérapeutique contribuant au « prendre soin de ».

À partir d’une approche articulant la pratique et la réflexion théorico-clinique des liens corps-psyché, cette formation a pour objectifs :

  • de saisir, à partir des outils théoriques et pratiques, l’implication corporelle spécifique des patients (agitation ou prostration, angoisses corporelles, comportements « bizarres », etc) ;
  • d’aménager au mieux leur pratique quotidienne (soins corporels, ateliers éducatifs ou thérapeutiques, etc.) ;
  • de développer un langage commun dans l’équipe, nécessaire à l’articulation de la dimension corporelle avec les interventions éducatives et/ou psychothérapiques.

Contenu

Apports Théoriques

La construction psychomotrice du sujet et de son rapport au corps.
Investissement de la fonction tonique, intégration sensorielle, intégration émotionnelle, sentiment d’être unifié et entier, développement affectif et cognitif, capacité à être en communication.

Étude des stéréotypies, des accrochages sensori-toniques, des états d’agitation ou de prostration.
Les concepts abordés sont issus de la psychologie développementale et cognitive (J. Piaget, A. Bullinger, D. Stern, etc.), de la psychomotricité (S. Robert-Ouvray, F. Joly, A-M. Latour, etc.) et de la psychanalyse (D. Anzieu, E. Bick, B. Golse, etc.).

Approches Pratiques

Exploration pratique des vécus corporels et des perceptions pathologiques permettant d’affiner les qualités d’écoute, de regard.
Expériences éprouvées à partir d’exercices simples : confort/inconfort, plaisir/déplaisir, bien-être/mal-être, résistances/lâcher-prise, etc.

Travail de réflexion et d’élaboration favorisant une meilleure compréhension des enjeux psychocorporels de la relation : dialogue tonique, inter-sensorialité, enveloppe et espace corporels, axe, etc.

Développer des capacités d’empathie, d’identification et de positionnement soignant.

Modalités Pédagogies et Évaluations

Les contenus pédagogiques seront ajustés après une évaluation des besoins spécifiques des participants en tout début de stage, puis à l’issue de la première session. Ces contenus feront alterner des apports théoriques, des mises en situations pratiques et une analyse interactive. Questionnaires de bilan et d’auto-évaluation des acquis de la formation.

Personnes Concernées et
Pré-requis

L’ensemble des professionnels des secteurs sanitaire, médico-social, du travail social et de l’éducation. Aucun prérequis.

Nombre de participants

12 personnes maximum
Formatrices

Anne Donguy, psychomotricienne et relaxologue en centre de réadaptation et CATTP.
Anne-Marie Latour, psychomotricienne.

Il est nécessaire de prévoir une tenue chaude et confortable.

Dates & Tarifs

Durée

1 cycle de 5 jours
(1 session de 3 jours et 1 session de 2 jours)

Nombre d’heures

35 h

Dates

6,7,8 novembre 2025
8, 9 décembre 2025

Lieu

Bordeaux Métropole

Coût Pédagogique

1125 €
Hébergement non assuré par la SOFOR
Une liste d’hôtels sera fournie à l’inscription