Vous avez dit psychose ?
De l’entité clinique au travail d’équipe

Objectifs

Dans la littérature psychiatrique, le terme de psychose s’est progressivement substitué à celui de folie. En l’absence de tout consensus sur son étiologie, un accord s’établit pourtant sur un tableau clinique centré autour d’un symptôme majeur : la perte du sens de la réalité (Fontaine, 2014). Il s’agit alors pour les professionnels de savoir se mettre à l’écoute de certaines spécificités du lien.

À l’issue de la formation, les participants seront en mesure :

  • de repérer la nature des liens entre la personne accompagnée et le(s) professionnel(s) ;
  • de mobiliser les apports de la clinique des psychoses dans l’analyse et la coordination du travail en équipe ;
  • de favoriser l’élaboration de projet individualisé et la mise en place d’un travail psychothérapeutique ;
  • d’accompagner la personne et ses proches dans une optique d’inclusion dans la Cité.

Contenu

Apports Théoriques

Histoire et évolution du concept de psychose.
Son apparition en 1845.
De Kraeplin au DSM.
Les apports du structuralisme, de la psychanalyse, de la psychothérapie institutionnelle.

Articuler la logique des classifications et la logique structuraliste.
Les troubles : psychotiques, délirants, etc.
Les aménagements structurels : schizophrénie, paranoïa, PMD.

Clinique des psychoses.
La psychogénèse et ses écueils : rappel sur développement psychoaffectif du sujet.
Sémiologie, symptomatologie et relation à l’objet.
Déni, clivage, délire, dissociation.
Les mouvements transférentiels et leurs particularités : fragmenté, dissocié…
Évaluer les psychoses : l’exemple de la COP13.

Soin des psychoses et institution.
De la relation intersubjective au collectif soignant.
Modalités du travail en équipe et en réseau.
L’accueil de la famille et des proches.
Citoyenneté et collectif : favoriser l’insertion sociale.

Approches Pratiques

Afin de favoriser l’appropriation de la clinique des psychoses, une expérimentation de la logique clinique sera proposée. Une attention particulière sera apportée au travail :

  • centré sur l’usager ;
  • en équipe ;
  • en réseau.

Études de situations proposées par les stagiaires.
Échanges autour des difficultés rencontrées avec les patients et au sein des équipes.
Travail de prise de distance, à partir de l’analyse des vécus, des attitudes et contre attitudes.
Mise en lien de ces phénomènes interactifs avec les données théoriques.
Élaboration d’hypothèses psychopathologiques.

Présentation des modalités de soin au Centre de Santé Mentale de Trieste en Italie : « la liberté est thérapeutique ».

Modalités Pédagogies et Évaluations

Alternance d’apports théoriques proposés par la formatrice et d’analyses des pratiques professionnelles, à partir d’études de cas clinique ou de situations présentées par les participants.

  • Rencontre avec un intervenant.
  • Supports vidéo, documentaires et bibliographie.
  • Questionnaires de bilan et d’auto-évaluation des acquis de la formation.

Personnes Concernées et
Pré-requis

L’ensemble des professionnels des secteurs sanitaire et médico-social, du travail social. Aucun prérequis.

Nombre de participants

15 personnes maximum
Formatrice

Florence Hourquebie, infirmière en psychiatrie.

Intervenant

Mario Colucci, psychiatre au Département de Santé Mentale de Trieste (Italie).

Dates & Tarifs

Durée

1 cycle de 6 jours
(3 sessions de 2 jours)

Nombre d’heures

42 h

Dates

5, 6 septembre 2024
3, 4 octobre 2024
7, 8 novembre 2024

ou

9, 10 octobre 2025
6, 7 novembre 2025
4, 5 décembre 2025

Lieu

Bordeaux Métropole

Coût Pédagogique

2024 : 1020 €
2025 : 1050 €
Hébergement non assuré par la SOFOR
Une liste d’hôtels sera fournie à l’inscription